Au fil du temps

Définition

Une horloge est un système de mesure du temps.

Le cadran solaire (gnomon)

Il mesure le temps de la journée en utilisant le soleil

L’astrolabe ou le quadrant

La fonction de mesure du temps s’ajoute à leur fonction principale d’établir la position des planètes à un moment précis.

Astrolabe

Quadrant

Horloges à eau

Connues sous le nom de clepsydres, elles sont peut-être le plus ancien des instruments de mesure du temps indépendants de l’astronomie.

Horloge à feu

Dispositif permettant la mesure du temps par l’emploi de la combustion lente et prévisible d’un combustible.

Cierge gradué

Combustion des cierges comme indicateur de durée

Horloge à encens

Une longue baguette enduite d’une pâte combustible (encens) brûle lentement dans son entier. L’heure est alors lue d’après la longueur brûlée.

Labyrinthe à encens

Une grille est posée sur un support. On remplit la partie creuse de poudre d’encens puis on l’enlève. On allume ensuite une des extrémités du labyrinthe et, lorsque tout a brûlé, le temps prévu est écoulé.

Lampe à huile

On allumait la mèche d’une lampe à huile, le niveau d’huile diminuait dans le réservoir gradué et on lisait le temps écoulé sur les graduations.

Sablier

Constitué de deux bulbes ou ampoules de verre placés l’un sur l’autre et reliés par un tuyau fin. Le bulbe rempli de sable fin, ou d’un corps similaire, est placé en haut et par l’effet de la gravité, le sable s’écoule lentement et régulièrement dans l’autre. Une fois que tout le sable est dans le bulbe du bas, on peut retourner le sablier pour mesurer une autre période de temps.

Cloches

Le temps et la vie sociale sont surtout rythmés par la sonnerie des cloches des églises (chaque sonnerie pouvant durer 1/4h ou 1/2h).

Pendules mécaniques anciennes

Un nouveau mécanisme

En dehors de l’Europe, le mécanisme d’échappement a été découvert et utilisé en Chine médiévale. L’horloger et ingénieur Su Song (1020-1101) de la dynastie Song l’a incorporé dans son horloge astronomique de Kaifeng en 1088. Cependant, son horloge astronomique et la rotation de la sphère armillaire reposaient toujours sur l’utilisation de techniques hydrauliques.

Entre 1280 et 1320, il y a une augmentation du nombre de références à des horloges et « horologes » dans les registres paroissiaux, ce qui indique probablement qu’un nouveau type de mécanisme d’horloge avait été conçu. Les horlogers européens de l’époque se sont concentrés sur un meilleur contrôle de la puissance fournie par les poids, grâce au mécanisme d’échappement.

Cette libération contrôlée de l’énergie des poids – l’échappement – marque le début de l’horloge mécanique vraie.

Ces horloges mécaniques poursuivaient deux objectifs principaux : la signalisation et la notification (par exemple, le calendrier de services et d’événements publics), et la modélisation du système solaire. Le but premier est administratif, le second se pose naturellement compte tenu de l’intérêt des chercheurs en astronomie, les sciences, l’astrologie, et comment ces sujets intégré à la philosophie de l’époque. L’astrolabe était utilisé à la fois par les astronomes et les astrologues, et il était naturel d’appliquer un moteur d’horlogerie à la plaque tournante pour produire un modèle de travail du système solaire.

Évolution technologique

Au XVIIe siècle, Galilée invente le pendule oscillant qui conduira, avec les apports de Huygens et Coster, au pendule à balancier. Les grandes horloges, richement ciselées, font alors leur apparition dans les demeures aristocratiques. Huygens invente le ressort à spirale en 1675 qui permet de supprimer le balancier et de réduire la taille des horloges. Les horloges deviennent ainsi plus abordables et se répandent dans les maisons. L’industrialisation de l’horloge au XIXe siècle s’inscrit dans la foulée de la nécessité de contrôler le temps de manière de plus en plus précise. La montre-bracelet fait son apparition au poignet durant les années 1950. Enfin, le quartz et l’atome remplacent graduellement les mécanismes d’horlogerie.

… et bien d’autres horloges depuis…

Horloge astronomique de Prague

Toulouse, rue Alsace-Lorraine, horloge murale avec un cadran de 24 heures

Horloge astronomique de Lund

Horloge à pendule

Horloge du clocher de la mairie de Mutzig avec un automate

Horloge comtoise

Horloge enseigne à Tübingen

Horloge de la cathédrale Notre-Dame d’Anvers

Horloge « du doigt de Dieu » à Torun

et d’autres belles horloges :

Synchronisez !   ;-)

(Sources : http://www.wikipedia.org, http://www.zoneindustrie.com, http://www.neo-planete.com, http://www.faculty.fims.uwo.ca, http://www.aip.org, http://www.ec-ferry-nanterre.ac-versailles.fr, http://www.moinat.biz, http://www.cliophoto.clionautes.org, http://www.deco.fr, http://www.pinterest.com)

Floriane Lemarié

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.